Une formation de boucher en alternance sur Rennes

Pour les jeunes, il est difficile de faire un choix d’orientation et de carrière. Aujourd’hui, ils sont confrontés à la peur de l’échec et du chômage, mais il faut savoir que le secteur de l’agroalimentaire est un domaine qui recrute. 

Les écoles se sont adaptées 

D’après les derniers chiffres, 22 000 bouchers en grandes et moyennes surfaces et 53 000 dans les boucheries et triperies traditionnelles auront la possibilité d’obtenir un poste. Pour cette raison, les centres de formation ont dû se réagencer sur les demandes et leurs propositions de formation ont été élargies pour satisfaire un plus grand nombre de futurs élèves et de potentiels employeurs. 

Les écoles spécialisées dans les Métiers de l’Alimentation peuvent accueillir les étudiants dans des structures adaptées pour apprendre les techniques du boucher. En effet, le centre de formation possède un atelier de découpe de viande, pour mieux satisfaire les élèves. Pour plus de simplicité et pour ceux habitant loin de Rennes, ils ont la possibilité d’être hébergés par une famille d’accueil et par des particuliers louant des chambres meublées. 

Pour les élèves vivant à proximité, la gare se trouve à 10 mn à pied de l’école

Malgré que le métier de boucher a été boudé longtemps par les jeunes, aujourd’hui, celui-ci a retrouvé son éclat. Les nombreuses émissions portées sur la gastronomie y est peut-être pour quelque chose ?

Une formation en entreprise pour apprendre le métier

Aujourd’hui, il est plus simple d’intégrer une formation en alternance sur Rennes, grâce à une école spécialisée dans le domaine de l’agroalimentaire. En effet, cette voie qui allie théorie et pratique est très adaptée pour apprendre les techniques du boucher comme la découpe de la viande, le choix des morceaux et bien d’autres encore. 

Vous pouvez commencer cet apprentissage dès l’âge de 16 ans jusqu’à 25 ans. Vous pouvez opter pour un CAP, un BP ou un BTS. Ce contrat de travail est signé pour deux voire trois ans maximum. En choisissant l’alternance, vous vous assurez un salaire mensuel, ce qui est à prendre en compte. Surtout, à la fin de votre formation, vous serez apte à exercer votre métier, grâce à votre expérience acquise pendant ces années d’apprentissage. 

La plupart des employeurs préfèrent embaucher un jeune déjà opérationnel afin d’éviter de perdre du temps à former quelqu’un. Souvent, le chef d’entreprise ayant signé le contrat avec l’élève, le garde pour lui offrir un CDD voire un CDI.

En signant ce contrat, vous obtenez les mêmes droits que les salariés. Vous avez le droit aux congés payés, aux congés exceptionnels comme lors d’un décès, d’une naissance. 

Il est nécessaire de savoir que choisir cette voie de formation est assez difficile car il faut allier école et travail, ce qui pour certains, peut vraiment paraître insurmontable au début. Au bout d’un certain temps, le jeune prend l’habitude de l’amplitude horaire et s’en sort extrêmement bien. 

La voie de l’apprentissage est plutôt réservée à ceux n’aimant pas rester des heures assis sur une chaise dans une salle de classe mais pour ceux qui désirent apprendre un métier en l’exerçant directement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, engagez vos démarches dès le mois de mars au minimum.

Laisser un commentaire