Un logement sur mesure à Rennes

Quelque soit la raison pour laquelle on arrive à Rennes, il n’est pas rare que l’on souhaite y rester pour s’y installer sur le long terme. Malgré la réputation de rudesse que peut avoir la Bretagne en général, la métropole de Haute-Bretagne ne manque en effet pas d’attraits ni de centres d’intérêts. C’est particulièrement le cas pour tous les jeunes, habitant la région ou venant de plus loi, qui décident de venir étudier à l’université de Rennes, dont la renommée n’a cessé d’attirer les lycéens prévoyant leurs études supérieures.

L’université de Rennes

L’origine même de cette université remonte au quinzième siècle, à c’est-à-dire à l’époque des ducs de Bretagne. Cette longue expérience de l’enseignement supérieur est certainement ce qui lui donne ce caractère si particulier parmi les établissements du grand ouest. En réalité il existe deux universités bien distinctes, Rennes I et Rennes II. La première, où l’on enseigne premièrement le droit et l’économie, deuxièmement les sciences et enfin l’odontologie, la pharmacie et la médecine, est dispatchée en trois centres distincts. La seconde, dans laquelle on étudie les Lettres au sens large du terme, compte elle aussi plusieurs centres, chacun ayant ses spécialités. Pour tous ces quartiers étudiants, il faut des logements adaptés à la demande.

Se loger à Rennes

La dynamique créée sous l’impulsion de l’enseignement supérieur touche bien évidemment le secteur de l’immobilier à Rennes et aux alentours. Les constructions anciennes, si elles attirent les jeunes par goût pour une certaine nostalgie, ne sont pas suffisantes pour les accueillir tous. Le secteur de la construction est donc sollicité, pour proposer des logements neufs, bien situés et bien environnés, depuis un certain temps. Avenue de Rochester comme rue de la Cochardière, se dressent donc désormais de nouveaux immeubles, dans lesquels il ne sera pas surprenant de voir, le soir, rentrer des jeunes gens affairés à l’heure études, ou plus tardivement ayant un grand besoin de repos.

Laisser un commentaire